Rapport d'Activité Décembre 2013

                                        

 

FUPRODESH (Fundacion Proyectos de Desarrollo para Honduras)

Rapport d’Activité Octobre-Décembre 2013

Présenté par : Edmundo Fajardo Pineda

Coordinateur du Centre Nutritionnel La Cuesta No. 2

Tegucigalpa M.D.C.                         Honduras C.A.

Voir en 2ème document le Rapport d'Activité des médecins stagiaires de l'Université Nationale Autonome du Honduras, qui sont intervenus en 2013 à la Cuesta 2. 

Cliquez sur le lien ci-après si vous souhaitez télécharger le fichier complet avec photographies:

 la-cuesta-4eme-trimestre-2013-fajardo-18-fev-14.doc la-cuesta-4eme-trimestre-2013-fajardo-18-fev-14.doc

 

I.       INTRODUCTION

Ce rapport d'activité rend compte du fonctionnement du centre nutritionnel La Cuesta 2 au cours du dernier trimestre de l'année 2013 (octobre, novembre, décembre).

Le but de toutes nos activités est de contribuer à améliorer la qualité de vie des enfants, garçons et filles, des adolescents et des familles qui participent activement à la vie du centre, au moyen des différentes activités qu’il  propose : éducation, alimentation, santé et participation communautaire, ainsi que parrainage.

On trouvera des photos des différentes activités qui ont été menées ainsi qu'un résumé du compte rendu de suivi médical rédigé par la médecin responsable et de prévention sanitaire par les médecins stagiaires qui sont intervenus en brigades au centre nutritionnel.

 

II.         POPULATION CONCERNEE

Les bénéficiaires sont 37 garçons et filles du centre nutritionnel, 7 adolescents en cours d'études en cycle secondaire et les 16 mamans constituant le groupe des familles.

Les catégories d'âge des 37 enfants sont les suivantes : de 1 ans et 11 mois à 5 ans : 12 enfants, soit 32 %, de 6 à 10 ans : 14 enfants soit 38 %, de 11 à 15 ans : 11 enfants soit 30 %.

Parmi les enfants il y a 62 % des fillettes et 38 % de garçons. La dominante de participation des filles est caractéristique de l'optique de genre qui prévaut au centre nutritionnel.

Au niveau scolaire, en synthèse, une fillette est inscrite en maternelle, 22 garçons et filles suivent le primaire. Ne sont pas dans le système scolaire proprement dit 7 enfants en jardin d'enfants ou en classe préparatoire et 1 enfant, bien qu’il soit en âge scolaire.

En ce qui concerne le nombre des enfants parrainés, garçons et filles, il s'est maintenu à 23 filleuls.

 

III.        ACTIVITES DU CENTRE

1.     ASPECT COMMUNAUTAIRE.

Nous avons tenu 3 réunions plénières, avec participation de 98 %, 3 réunions du bureau et 2 de commissions pour planifier le travail d'entretien du jardin, et pour aborder la question de l'absence de quelques enfants au service de repas. Des décisions de sanctions ont été prises : 4 rappels à l'ordre verbaux pour des cas d'absentéisme des enfants, 3 admonestations à des mamans absentes 2 fois de suite et suspension de la fourniture de repas pendant une semaine aux 4 frères d'une famille dont la maman avait été absente 3 fois de suite. Nous avons en outre analysé la situation des garçons et filles qui manquaient de façon constante à l'école afin de rechercher des solutions possibles. Enfin les commissions ont organisé les célébrations des anniversaires et de Noël.

Avec les dons de vêtements reçus, nous avons organisé une braderie où l'on vend à des prix symboliques à des mamans les vêtements reçus, ce qui a permis de constituer une cagnotte de 762 lempiras (30 €).

L'information sur les actions menées par le centre nutritionnel a conduit l'université pédagogique nationale à affecter au centre un groupe de 7 étudiants de dernière année dans le cadre de la finalisation de leurs études dans le domaine de la sécurité alimentaire. Ceci a permis de procéder à une réunion initiale de prise de connaissance et de pré-diagnostic. Nous en espérons des actions de renforcement pour le centre en matière de nutrition, d'alimentation, de micro-entreprises et peut-être de fourniture de quelques équipements de base, suite à l'étude que vont poursuivre ces étudiants. (Voir photographies)

 

2.     NUTRITION.

La fourniture des repas pour les 37 garçons et filles du centre a continué. On tient un registre de leur présence quotidienne. Ce mois-ci, nous avons noté l'absence de 5 à 7 enfants, particulièrement les lundis et vendredis, parce que les mamans ont profité des activités de préparation de Noël pour aller vendre au marché et se procurer des fonds, en ne laissant pas leurs enfants rester à la maison. Nous déplorons que les plus grands soient appelés à aider leur maman pour ces ventes.

Nous avons prévu un achat d'aliments le 20 décembre de telle sorte que le fournisseur puisse procéder à sa livraison le 5 janvier et que ces aliments soient disponibles au moment de la reprise du centre, après les vacances de Noël.

En ce qui concerne la journée du 20 décembre, jour de fermeture du centre nous avons demandé au fournisseur la gratuité des aliments ce qu'il a accepté de faire.

Les commissions de préparation des aliments ont continué leur activité, ainsi que le pilotage des tâches d'entretien des latrines et d'irrigation du jardin. Et l’absentéisme baisse progressivement. (Voir photographies)

 

3.     JARDIN COMMUNAUTAIRE.

Les semis dans le jardin ont continué, et nous tenons une réunion avec les mamans tous les 15 jours pour organiser son entretien.

Nous avons eu la récolte des raves, des poivrons, du basilic, des concombres et nous allons bientôt récolter les betteraves.

Nous avons effectué des traitements avec des insecticides naturels à base d’oignons, contre la rouille, et de savon et d'eau pour le contrôle des vers qui s'attaquent aux plantes potagères, en particulier aux choux. Le 18 décembre nous ferons la dernière séquence de travail d'entretien de l'année, avec l'ensemble du groupe des mamans.

Nous avons organisé un ramassage d'engrais organique qui nous a permis de fertiliser le jardin et on a maintenant organisé deux bacs à compost, l'un aérien, l'autre enterré, dans lesquels on utilise essentiellement les déchets de la cuisine.

Il faut souligner que nous avons bénéficié de l'aide d'un groupe d'étudiants de l'université pédagogique nationale qui nous ont aidé pour le fonctionnement du jardin, en effectuant les achats de semences et des autres éléments nécessaires pour le jardin. (Voir photographies)

 

4.     EDUCATION.

Nous avons poursuivi l'activité de renforcement scolaire grâce au concours des tuteurs volontaires et un travail de stimulation précoce des tout-petits a été exécuté par l'équipe des stagiaires médecins.

Cette année, le gouvernement a émis un décret qui a eu pour effet de faire que presque aucun enfant n'a été amené à redoubler grâce au fait que les plus en retard ont bénéficié de soutien scolaire dans les écoles également.

Nous avons eu beaucoup d'activités d'appui auprès des enfants pendant ce trimestre, à l'issue duquel il y a eu un examen officiel pour l'évaluation du niveau des élèves dans les différentes classes.

6 fillettes du centre ont terminé leurs études primaires, mais 2 d'entre elles ne continueront pas leurs études car, malheureusement, en dépit des discussions que nous avons pu avoir avec leur famille, celle-ci n'ont manifesté aucun intérêt pour la poursuite des études de leur enfant.

Maria Catalina a demandé à ce que lui soit communiquées les notes des garçons et des filles qu'elle va nous transmettre, et de mon côté je suis en train de récupérer les certificats correspondants.

Pour ce qui est du secondaire, tous les tuteurs et tutrices ont réussi leur examen de passage et Selvin Mendez Arguijo, a obtenu son diplôme de fin de cycle commercial.

Il est important de souligner que grâce au mari d'une des étudiantes de la brigade médicale, nous avons pu accroître la capacité du disque dur de l'ordinateur que nous a donné Maria Catalina, ce qui a permis d'y installer le programme encarta. Ceci permettra de faciliter l'année prochaine le travail de renforcement scolaire avec les jeunes, les garçons et les filles du centre. (Voir photographies)

 

5.     SANTE. 

La réalisation des trois séances de suivi médical mensuel a permis de constater que 57 % des enfants ne présentent aucune dénutrition, que plus de la moitié d'entre eux est en bon état de croissance et de développement et, au mois d'octobre, nous n'avons observé que deux cas de maladie. (Voir le rapport médical)

D'autre part les actions de prévention sanitaire, menées par les brigades médicales, ont eu pour objectif de contribuer au renforcement du développement psychomoteur des plus jeunes garçons et filles, à l'éducation des mamans du centre nutritionnel, en insistant auprès des deux groupes sur le rôle de la bonne santé dans l'hygiène mentale.

Les actions réalisées ont été les suivantes :

A/ stimulation des capacités cognitives des garçons et des filles en fonction de leur âge.

B/ démonstration auprès des mamans sur la façon de produire des jus naturels (goyave…)

C/ exposé auprès des mamans sur l'alimentation de la mère allaitante, de la femme enceinte, sur la planification familiale, sur le cancer du col de l’utérus et du sein, sur l'autopalpation et sur la grippe H1N1.

D/ prise de tension artérielle, de taux de glycémie, de taille et de poids des mamans.

E/ traitement des problèmes de la dengue et des techniques de protection, en particulier par les crèmes, à l'occasion de visites chez les gens.

F/ renforcement des valeurs morales et chez les enfants par la projection de films éducatifs.

G/ présentation aux mamans et aux enfants d'une vidéo sur l'hygiène personnelle.

H/ don de médicaments pour la pharmacie du centre nutritionnel.

I/ réalisation d'une campagne de déparasitage des garçons et les filles.

J/ explication aux enfants du centre nutritionnel sur les soins à apporter à la manipulation de l'eau.

K/ formation des mamans de famille participant au centre nutritionnel sur la grippe.

L/ aide à l'organisation de la célébration du 26e anniversaire du centre et de la fête de Noel.

(Voir le rapport des brigades médicales et les photographies)

 

6.     PARRAINAGE.

Nous avons réalisé un envoi de Noël à l'attention des parrains : pour les plus petits de 2 à 6 ans, il s'agissait du coloriage d'un dessin de Noël, et, pour les plus grands, de l'écriture d'une lettre spontanée accompagnée d'une lettre circulaire. Il faut préciser que les garçons et les filles les plus jeunes ont choisi le dessin destiné à leurs parrains dans un groupe de dessins de Noël qu'on leur a proposé. Le coordinateur du centre a préparé et envoyé une lettre circulaire aux parrains qui contient un bref résumé des activités de cette année (envoi déjà effectué).

 

IV.       AUTRES ACTIVITES

A/ manifestations culturelles. Avec l'aide et la participation des brigades médicales, nous avons réalisé la célébration du 26e anniversaire du centre nutritionnel dont les acteurs ont été les enfants et les adolescents qui ont pris en charge la décoration et le déroulement du programme lui-même. Quatre membres de l'équipe dirigeante de FUPRODESH  nous ont accompagnés à l'occasion de cet événement important.

Nous avons également eu la célébration de la fête de Noel avec les garçons et les filles et les adolescents. Elle a comporté un programme récréatif et éducatif qui a commencé par une veillée de Noël, des chants de Noël, et la visite du Père Noël qui a livré des cadeaux à tous les enfants et les jeunes. Le tout a été couronné par le déjeuner de Noël avec le gâteau traditionnel.

Pour la préparation de ces deux événements, un groupe de travail a été constitué avec des mamans, des adolescents et les médecins. Il s’est chargé, avec l'aide de Maria Catalina et de Susana, de l'organisation et de la réalisation de ces festivités.

Il faut signaler que la cagnotte des mamans a dépensé 150 lempiras pour la fabrication de bugnes pour les parents quant aux jeunes et aux enfants, on leur a donné les pommes et du raisin.

B/ activités administratives. Dans le cadre du budget, préparation, appel de fonds et gestion des liquidités pour chacune des activités du projet, élaboration et envoi de deux rapports techniques à FUPRODESH qui les transmet aux organismes de financement. J'ai également préparé le projet de budget pour l'exécution de l'année à venir.

 

V.        CONCLUSIONS GENERALES.

A/ les familles participant au centre nutritionnel collaborent de façon soutenue au volet d’alimentation, ce qui a permis une organisation efficace pour l'élaboration et la préparation des repas adaptés à l'alimentation d'enfants.

B/ les liens créés avec la faculté des sciences médicales de l'université autonome du Honduras cursus d'hygiène mentale, ont permis de bénéficier d'un appui déterminant de cette organisation, notamment dans le domaine de la promotion de la santé avec des activités favorisant le développement d'une santé mentale adaptée en dépit de la situation psychosociale difficile vécue au quotidien actuellement par le pays.

C/ le groupe des femmes a initié une activité économique avec l'organisation d'un marché de vêtements de d'occasions, vendus à des prix symboliques, ce qui leur a permis d'obtenir un fonds de départ de la 912 Lempiras.

D/ dans le domaine éducatif, tous les garçons et filles qui sont école ont réussi leur examen de passage et une dizaine d'entre avec le niveau « bien ». L'installation de la bibliothèque virtuelle, qui a été réalisée récemment, contribuera à faciliter le travail scolaire des élèves ainsi que l’activité de soutien scolaire. De la même façon, les jeunes tuteurs ont également réussi leur année scolaire et l'un d'entre eux a terminé ses études secondaires.

E/ nous avons organisé des journées de travail toutes les deux semaines avec les mamans pour l'entretien du jardin, ainsi que l'arrosage journalier le tout à la charge de la commission de préparation des aliments avec pour résultat l'entretien du jardin très positif sur la production de betteraves, de carotte et de basilic qui ont été récoltés récemment.

F/ nous avons analysé en assemblée avec les mamans les activités de la période actuelle, de façon à éviter l'absence des enfants et des mamans elle-même dans un contexte ou la majorité d'entre elles profite de la période de Noël pour essayer de gagner d'un peu d'argent. Toutes les mamans ont réclamé un sac de vivres qui leur était antérieurement fourni pendant les 2 semaines du centre pour la période de Noël, mais après discussion nous n’avons pas donné suite à cette demande

G/ avant de conclure il faut souligner l’aide des institutions amies, comme l'université autonome du Honduras (faculté de médecine) pour ce qui est de la prévention en matière de santé ainsi que l'université pédagogique nationale (formation à l'éducation familiale) pour ses conseils en matière de nutrition, le semis et l'entretien du jardin. De même, la coopération récente avec un groupe d'étudiants de dernière année de l'université pédagogique, option sécurité alimentaire, dans le cadre de leur travail d'éducation sociale universitaire, a contribué entre autres à améliorer l'aspect nutritionnel du centre.

H/ il faudra renouveler les opérations d'envoi collectif de courrier comme ça été le cas pour Noël et à l'occasion des anniversaires à fin de prolonger la prise de conscience chez ces jeunes enfants de l'importance du renforcement du lien de communication avec leurs parrains. En outre chacun de ces envois est une opportunité éducative pour renforcer leur capacité de rédaction et d'orthographe.

 

VII.      SUGGESTIONS.

A/ que le département psychiatrique (formation à l'hygiène mentale) de la faculté de médecine continue à aider le centre nutritionnel par la mise à disposition des clients de sixième année pour y effectuer des activités en faveur de cette population.

B/ que le personnel qui travaille au centre, développe les concours avec d'autres institutions (université, O.N.G.…) pour stimuler les progrès de l'enfant dans le domaine psychomoteur et de l'éducation périscolaire (art, sport) afin d’aider au développement émotionnel, à celui de leur capacité et de leur facilité d'expression en renforçant également l'aspect nutritionnel auprès des mamans.

C/ que la direction et le groupe des femmes du centre fasse connaître les activités qui y sont réalisées auprès d'autres organisations sans but lucratif, et de la population générale, en utilisant la représentation institutionnelle les réseaux sociaux et d'autres moyens de communication.

D/ que les activités de parrainage fournissent l'occasion de renforcer les liens d'affection et de solidarité des enfants et des jeunes avec leurs parrains au moyen d'une communication plus fréquente et constante entre eux.

E/ que l'embauche de l'éducatrice soit réalisée au plus tard au mois de janvier pour permettre la planification des activités à développer dans le domaine éducatif auprès des garçons des filles et des adolescents.

F/ je tiens à souligner l'importance de l'appui du bureau de FUPRODESH, et en particulier de sa trésorière, l’avocate Maribel Rodriguez qui a toujours passé du temps et fait beaucoup d'efforts afin de faciliter et de rendre efficaces les activités administratives liées au projet.

G/ j'exprime de même ma reconnaissance aux organisations qui nous financent, Honduras par Coeur et Tegucigalpa la Favorite, qui depuis tant d'années nous font confiance et appuient avec détermination le groupe des enfants et des adolescents qui forment la grande famille du centre nutritionnel avec l'espoir que chacun d'entre eux garde la confiance, l’espoir et la volonté de devenir de meilleurs citoyens pour notre grand pays.

H/ je suggère pour l’année prochaine l'achat d'un appareil de musique. Notre médecin souligne qu'il permettrait de créer une ambiance adaptée à la stimulation précoce et au renforcement éducatif des enfants et permettrait de contribuer à valoriser les célébrations culturelles menées dans notre centre nutritionnel.

 

Edmundo Fajardo Pineda

Rapport d'Activité des médecins stagiaires

Université Nationale Autonome du Honduras - Cursus hygiène mentale

Rapport d'Activité au centre nutritionnel La Cuesta 2

 

Introduction

« La santé est un état de bien-être physique, mental et social complet et pas seulement l'absence d'affection ou de maladie. » C’est, depuis 1948, la définition donnée par l'organisation mondiale de la santé sous l'égide de laquelle s'est organisée le système de santé de beaucoup de pays dont le Honduras.

Selon cette définition, parmi les composantes de l'État de bien-être mental intervient le concept d'hygiène mentale qui est l'ensemble des activités qui permettent qu'une personne soit en équilibre avec son environnement socioculturel. Ces activités essayent d'éviter que surgissent des comportements inadaptés au fonctionnement social et de garantir l'ajustement psychologique indispensable pour que le sujet jouisse d'une bonne santé mentale.

C'est ce qui a conduit à intégrer cette discipline dans le cadre des études de médecine au titre du département de la psychiatrie, et à l'enseigner en sixième année. Les étudiants sont affectés par l'université nationale autonome du Honduras, à différentes institutions pour y être en contact avec la population, et y réaliser, les mardis et jeudis, pendant les six semaines de la période de stage, un ensemble d'activités dans ce domaine.

Ce rapport fournit l'inventaire des activités qui ont été conduites dans le cadre du centre nutritionnel La Cuesta 2 situé à la sortie nord de Tegucigalpa et qui fonctionne au bénéfice des familles du secteur et surtout de la population des enfants.

 

Objectif général 

Développer, au bénéfice de la population desservie par le centre nutritionnel, des activités d'enseignement et de divertissement favorisant le domaine de la santé, en particulier mentale, à l’occasion du stage d’hygiène mentale des études de médecine de l'université nationale autonome du Honduras au cours des mois de novembre et de décembre de l'année 2013.

 

Objectifs spécifiques

-  Renforcer le développement psychomoteur des enfants allant au centre nutritionnel.

-  Collaborer avec le personnel du centre nutritionnel dans les activités programmées au cours des mois de novembre de décembre.

-  Apprendre aux enfants le soin à accorder à l’eau, dans le cadre de l'éducation à l'environnement.

-  Développer les valeurs morales des enfants par la visualisation de films éducatifs.

-  Enseigner aux mères de famille venant au centre comment faire face aux différentes formes de grippe.

-  Participer à une alimentation saine en faisant des démonstrations de réalisation de jus de fruit naturels.

 

Le centre nutritionnel La Cuesta 2

 

-  FUPRODESH. Il s'agit d'une fondation au créée à l’initiative du Honduras par Cœur et de Tegucigalpa la Favorite, pour gérer le fonctionnement du centre, dans le cadre de la législation hondurienne, en bénéficiant d'une personnalité juridique permettant de respecter la législation du travail et d'obtenir des financements.

 

-  La Cuesta 2. C'est un quartier périurbain, situé de part et d'autre de la route de Tegucigalpa à Comayagua (Route nouvelle du Nord). Il est situé au kilomètre 4 de cette route, entre 1600 et 2200 m au nord du pont piétonnier du Carrizal. Il compte 516 familles pour un total de 2574 habitants. La plus grande partie de la population de livre à des activités de survie. Pour les hommes, il s'agit dans la majorité des cas de maçons et ou d'aide maçons, embauchés généralement d'une façon ponctuelle et non permanente. Les femmes pour la plupart sont mères au foyer, mais vendent des fruits et des légumes dans les marchés ou de manière ambulante. Il y a des écoles préscolaires et primaires dans la communauté mais pas d'établissement secondaire. La communauté est aux prises avec une violence permanente résultant de la présence des maras.

 

-  Le centre nutritionnel. Le centre se trouve sur un terrain propriété de la famille Banegas Reyes, et il dispose de deux salles construites avec les fonds des organisations françaises qui ont financé le projet, dans le cadre d'un pacte d'usufruit pour une période de 12 ans aux termes d'un document signé entre le propriétaire du terrain à M. Bonifacio Reyes Ramos et Philippe Hardouin, représentant des organisations françaises Honduras par Cœur et Tegucigalpa la Favorite, au cours de l'année 2010.

 

-  Objectifs du centre. Le centre a pour objectifs de :

  • Fournir de la nourriture aux garçons et filles de 1 ½  à 12 ans.
  • Accompagner les enfants et adolescents bénéficiaires au plan de l'éducation.
  • Stimuler les capacités cognitives et affectives des enfants et des adolescents.
  • Favoriser le développement humain et social.
  • Promouvoir les valeurs culturelles de la communauté.
  • Favoriser une participation active au moyen d'organisation des mamans et des jeunes.
  • Développer les valeurs de coopération et de solidarité au sein des familles participantes.
  • Développer des activités récréatives.
  • Fournir des soins de santé aux enfants de1 ½  à 12 ans du centre.
  • Favoriser une prise de conscience écologique.
  • Favoriser l'organisation sociale communautaire de la population cible du centre, en particulier des pères et mères de famille, objectif indispensable et stratégique.
  • Orienter et former les familles à la génération de revenus.
  • Promouvoir la culture de la participation communautaire afin d'obtenir une participation active des familles.
  • Mettre en avant et renforcer le rôle de l’apport nutritionnel dans le développement physique et la réussite scolaire des enfants garçons et filles.
  • Créer des liens de collaboration interne institutionnelle résultant de la gestion communautaire et de la coordination du projet.
  • Promouvoir le volontariat communautaire et intergénérationnel afin de réussir son intégration complète dans le développement des activités.
  • Organiser des équipes de travail interdisciplinaire de façon à coordonner les travaux du jardin, de la cuisine, de l'éducation, des divertissements, du nettoyage.
  • Développer l'utilisation de guide nutritionnel pour l'alimentation dans la cuisine de tous les jours.
  • Appliquer les bonnes pratiques en matière d'hygiène et de sécurité dans l'élaboration des aliments.
  • Créer des synergies avec d'autres institutions personnes ou organisations en relation avec le centre et avec la communauté.

 

-  Prestations fournies par le centre nutritionnel La Cuesta 2

Dans le domaine de la nutrition, le centre a pour objectif de fournir à en moyenne 40 garçons et filles de la communauté de La Cuesta, un repas équilibré au plan nutritionnel tous les jours du lundi au vendredi pendant toute l'année. En outre :

  • de fournir le déjeuner chaque jour à 6 mamans
  • de fournir le déjeuner chaque jour à 2 volontaires adolescents
  • d'entretenir un jardin communautaire avec les mamans bénéficiaires

Dans le domaine de la santé, il apporte une surveillance médicale et un contrôle de l’état nutritionnel aux enfants de moins de sept ans une fois par mois et à ceux de plus de sept ans une fois par trimestre, ainsi qu'à chaque fois où leur état de santé le rend nécessaire.

Dans le domaine de l'éducation, le centre fournit des aides directes à 22 enfants ou adolescents dans les conditions suivantes :

  • 10 garçons et filles en âge scolaire peuvent recevoir des aides directes sous forme de fournitures pendant les mois où la demande éducative est la plus forte, et sous la condition qu'il soit démontré que c'est nécessaire.
  • 13 adolescents dans le cycle secondaire peuvent avoir accès à une aide directe pour leurs déplacements et d'autres frais.
  • 30 garçons et filles en cours de scolarité bénéficient d'un accompagnement pédagogique
  • 10 garçons et filles en âge préscolaire bénéficient d'une stimulation psychomotrice.
  • Tous les enfants garçons et filles et les adolescents bénéficient des activités de divertissement organisées dans le centre.

Ce que le centre apporte aux garçons et aux filles :

  • Le suivi médical et le contrôle de taille et de poids.
  • des conseils individuels dans la mesure nécessaire.
  • Le bénéfice d'évaluation pédagogique.
  • Un appui éducatif direct.
  • Pour faire face à tous les autres besoins, les enfants peuvent être envoyés à d'autres institutions spécialisées.

Ce que le centre apporte aux mamans et papas ou aux personnes en charge des enfants :

  • formation humaine et préparation à la création de revenus.
  • Orientation familiale ou individuelle en fonction des besoins.
  • Formation à la prise de responsabilité dans les structures d'organisation.
  • Envoi à d'autres institutions pour la réponse à des besoins spécifiques.

 

- Activités conduites dans le centre :

  • fournir les repas à l’heure du déjeuner.
  • Assurer un tutorat scolaire aux enfants en primaire, qu’ils soient à l’école  le matin ou l'après-midi.
  • Fournir des activités de stimulation psychomotrice tous les matins aux garçons et filles de moins de 6 ans.
  • Faire fonctionner le service de bibliothèque pour les scolaires et les étudiants du secondaire, le matin comme l'après-midi.
  • Fournir un service de suivi médical pour l'évaluation de la taille et du  poids de tous les enfants du centre nutritionnel de moins de 7 ans.
  • Développer des activités de participation communautaire avec les mamans et les papas bénéficiaires du centre pour permettre l'évaluation du fonctionnement du centre nutritionnel, les activités de développement du centre et celles qui peuvent être étendues à la communauté et à la création de revenus.
  • Fêtes et activités culturelles.
  • Travail dans le jardin communautaire.
  • Orientation et soutien aux familles.

 

- Horaires de travail :

Le centre fonctionne tous les jours du lundi au vendredi de 9:00 à 15:00 et le samedi de 8:00 à 12:00 en fonction des besoins, avec l'encadrement d'un éducateur et l'appui d'un bénévole pour les activités éducatives.

Pour le service de nutrition, les garçons et les filles bénéficient de la collaboration de 4 mamans tous les jours. Elles travaillent de 7:00 à 14:00. Les enfants et les jeunes ont accès au centre à partir de 9:30 jusqu'à 15:00.

 

- Les bénéficiaires :

Un garçon ou une fille d'âge compris entre 1 ½  et 12 ans est admissible dans le centre en raison de sa situation de vulnérabilité :

  • extrême pauvreté.
  • Poids et croissance insuffisant résultant d'une mauvaise alimentation.
  • Garçons ou filles d'une maman isolée qui travaille et dont les revenus sont insuffisants pour fournir une alimentation convenable à l'enfant.
  • Garçons et filles de foyers en conflit.
  • Garçons et filles dans le père et la mère montrent de l'intérêt pour la croissance et le développement de leurs enfants et le manifestent par leur engagement dans le fonctionnement du centre.
  • adolescents de 12 à 18 ans en cours de scolarité et qui collaborent au fonctionnement du centre de façon bénévole.

 

- Admission dans le centre :

Le garçon ou la fille est adressé au centre par ses parents, par un centre de santé, ou par le jardin d'enfants de la communauté, suite à une étude préalable sur la situation de la famille au niveau du domicile.

Une fois dans le centre, on réalise le contrôle de taille et de poids de l'enfant afin de permettre leur suivi, et le bureau des mamans charge l'une de ses membres d'expliquer au père ou à la mère responsable de l'enfant quel sera leur rôle à ce titre et l'engagement que cela comporte.

Si l'enfant est en âge préscolaire, il participe immédiatement aux activités de stimulation et nous nous assurons que le garçon ou la fille est inscrit à l'école correspondant à son âge, de telle sorte que les activités qu'il aura au centre se déroulent pendant lla demi-journée où il n’est pas  à l'école.

 

- Sécurité du personnel :

Compte tenu de la violence qui prévaut au sein de la communauté de La Cuesta, les familles bénéficiaires devront être particulièrement attentives au personnel qui s'y déplace en assurant les accompagnements et la surveillance afin d'assurer la sécurité physique pendant les journées de travail passées sur place, avec une attention toute particulière le moment du départ de la communauté et l'accès aux moyens de transport.

 

Mission 

Fournir aux jeunes en situation de vulnérabilité des réponses à leurs besoins alimentaires et nutritionnels éducatifs et de santé, qui garantissent à leur développement bio- psycho-social et valorise en particulier leur capacité et leur potentiel d'action éducative au moyen d'un accompagnement à visée d'intégration et de participation au centre nutritionnel des bénéficiaires et de leur famille.

 

Cible

Que les mamans et les parents bénéficiaires et les collaborateurs du centre nutritionnel La Cuesta 2 aient réussi à réaliser un processus de développement social grâce aux services fournis aux enfants dans les domaines de la nutrition de l'éducation de la santé et de la formation humaine permettant ainsi l'amélioration du bien-être tant familial que communautaire.

 

Déroulement de la brigade

Prise de connaissance du centre nutritionnel : 14 novembre 2013

Responsable : Edmundo Fajardo

Objectif : découvrir la localisation du centre, les ressources physiques, les enfants bénéficiaires, les mamans participant aux activités

Déroulement : Edmundo Fajardo nous rencontre la faculté et nous nous déplaçons jusqu'au centre nutritionnel où il nous montre comment celui-ci a commencé, comment il fonctionne et les activités qui s’y réalisent.

 

Kamishibai : « D’où provient l’eau » : 19 novembre 2013

Responsables : Gabriela Raudales et Ivan Portillo

Objectif : enseigner aux enfants l'importance qu'il faut attacher à la qualité des ressources en eau et à leur utilisation correcte. Évaluer comment les enfants utilisent l’eau dans leur vie quotidienne.

Déroulement : lecture d'un compte où un enfant et un perroquet parlent à propos de l'importance de l'eau et le perroquet montre à l'enfant qu'il n'utilise pas correctement l'eau.

 

Stimulation précoce : 19 novembre 2013

Responsables : Gabriela Raudales et Ivan Portillo

Objectif : évaluer les réponses des enfants réunis en groupe à certaines questions adaptées à leur niveau et à leurs compétences.

Déroulement : nous avons utilisé un certain nombre de cartes dont les enfants se servent  pour jouer au bingo et sur lesquelles il y avait des photos d'animaux. Pour chacune des photos que nous leur montrions, les enfants devaient indiquer comment s'appelle l'animal, où il vit, et ce qu'il mange. Puis nous les avons ensuite organisés en équipe de deux pour le montage d'un puzzle d'environ 25 pièces le plus rapidement possible, avec un prix aux gagnants.

 

Réunion de programmation du 26e anniversaire du centre : 19 novembre 2013

Responsables : Edmundo, des mamans du centre, Rosa Melgar, Dinora Acosta et Ivan Barralaga

Objectif : planifier la célébration du 26e anniversaire du centre nutritionnel .

Déroulement : nous sommes réunis avec Edmundo et les mamans du centre pour discuter des différents aspects de l'organisation du 26e anniversaire et du rôle que nous pourrions jouer à cette occasion.

 

Participation à la célébration du 26e anniversaire : 21 novembre 2013

Responsables : Gabriela Raudales, Rosa Melgar, Dinora Acosta, Ivan Barralaga et ivan Portillo.

Objectif : collaborer dans la mesure du possible la réalisation de cette activité qui revêt une grande importance émotionnelle pour les fondateurs et pour les bénéficiaires du centre.

Déroulement : nous avons participé au déroulement du programme, acheté les prix qui ont été distribués à ceux qui avaient su répondre à certaines questions, choisi et fourni ce qui a été retenu pour le menu (financé par le centre).

Le cinéma sur place : le film Rio : 26 novembre 2013

Responsables : Gabriela Raudales, Rosa Melgar, Dinora Acosta, Ivan Barralaga et ivan Portillo.

Objectif : distraire les enfants avec ce film d'animation drôle où ils peuvent apprendre beaucoup de choses mêmes en s'amusant.

Déroulement : nous avons loué un PC portable et un vidéoprojecteur et demandé à l'une des familles bénéficiaires de nous prêter sa sono, pour que les enfants du centre puissent voir sur grand écran et entendre comme dans un cinéma ce film amusant à la fin duquel nous leur avons posé des questions sur le film et leur avons fait prendre conscience du message principal que le réalisateur avait voulu transmettre dans son projet.

 

Réalisation d'une tenture avec le nom du centre : 3 et 5 décembre 2013

Responsables : Gabriela Raudales, Rosa Melgar, Dinora Acosta, Ivan Barralaga et ivan Portillo.

Objectif : caractériser le lieu précis de fonctionnement du centre nutritionnel au moyen d'une tenture peinte avec des lettres de différentes couleurs et de petites figures décoratives

Déroulement : nous avons acheté de la peinture acrylique et un jeu de pinceaux ainsi qu'une toile, nous avons ensuite dessiné les lettres les avons peintes et placé des décors tout autour puis nous avons demandé l'aide d'une maman pour faire les ourlets.

Tout ceci a été fait avec le concours des volontaires tuteurs et des enfants du centre pour la décoration.

 

Réunion de planification de la fête de Noel : 3 décembre 2013

Responsables : Edmundo, les mamans du centre,  Rosa Melgar et Dinora Acosta.

Objectif : prévoir l'organisation de la célébration de Noël au centre

Déroulement : nous sommes réunis avec Edmundo et les mamans du centre nutritionnel à fin de discuter des différents points concernant l'organisation de la fête à l'occasion de Noël et du rôle que nous pourrions y jouer.

 

Information grippe H1N1 : 5 décembre 2013

Responsables : Dinora Acosta et Rosa Melgar.

Objectif : Former les mamans à savoir reconnaître les symptômes de la grippe, les signaux d’alerte, les comportements, les moments où il faut demander de l’aide, l’importance de la prévention et de la vaccination.

Déroulement : Nous avons apporté un dossier avec des illustrations très illustratives décrivant les symptômes de la grippe, ce qui doit être fait, la prévention et les lieux de soins à consulter.

 

Réalisation de jus de fruit de la passion : 5 décembre 2013

Responsable : Dinora Acosta.

Objectif : Former les mamans à confectionner des jus nutritifs pour tirer le meilleur parti des fruits et tous les bénéfices qui nous offrent.

Déroulement : nous avons utilisé des fruits de la passion, du sucre, de l'eau, de la cannelle et un certain nombre d'instruments de cuisine pour élaborer du jus de fruit de la passion. Nous avons fait travailler les mamans en leur montrant comment faire pour qu'ultérieurement elle puisse le faire pour les enfants du centre nutritionnel  et nous leur avons laissé la recette écrite.

 

Participation à la célébration de Noël : 10 décembre 2013

Responsable : Gabriela Raudales, Rosa Melgar, Dinora Acosta, Ivan Barralaga et ivan Portillo.

Objectif : partager un temps d'échange avec les enfants et les mamans du centre nutritionnel à l'occasion de la célébration anticipée de la fête de Noël

Déroulement : participation à l’animation du programme. Nous avons acheté des bonbons pour remplir une piñata, ainsi que les pommes et du raisin avec le financement du centre, pour les donner aux participants. Nous avons aussi acheté quelques cadeaux qui ont constitué les prix pour ceux qui répondaient correctement à certaines questions concernant la célébration et pour une loterie pour les enfants.

 

Fiche technique : jus de fruit de la passion (préparation)

Responsable : Dinora Acosta.

Durée : 1:00 heure

Objectif général : enseigner aux mamans comment réaliser un jus de fruits nutritifs

Objectifs particuliers :

-  Montrer qu'on peut faire avoir des utilisations très différentes des fruits en l'espèce du fruit de la passion.

-  Exploiter au mieux les fruits et pour en obtenir tous les bénéfices qu'on peut en tirer

Ingrédients et matériels : fruits de la passion, eau, sucre, cannelle, glace, casserole, presse fruits, passoire, carafe.

Réparation :

-  laver les fruits à l'eau et au savon

-  disposer dans la casserole les fruits de la passion coupée à moitié, ajoutez de l'eau jusqu'à couvrir les fruits et de la cannelle râpée.

-  Faire bouillir jusqu'à ce que la coque des fruits de la passion devienne molle. Laissez refroidir la préparation.

-  Préparer le presse-fruits, la passoire et la carafe. Presser les fruits de la passion et la cannelle et ajoutez de l'eau dans laquelle de cuisson des fruits. Poser la passoire sur la carafe et y verser le mélange qu'on allonge avec de l'eau en raison de la viscosité du produit,  et compléter d’eau à volonté.

-  Sucrer à volonté et laissez refroidir ou ajouter de la glace.

Nota : il n'a pas été possible de terminer cette activité en raison d'une panne électrique qui a empêché d’utiliser le presse fruits électrique, mais nous avons expliqué l'ensemble de la recette et l'avons laissée par écrit.

Aspects techniques :

-  Le fruit de la passion : c'est un fruit et à la chair pâteuse du type passiflore, originaire des régions chaudes de l'Amérique du Sud. Au Honduras, le docteur Jose Pablo Cambar s'est livré à une expérimentation scientifique originale sur 200 lapins de race locale, en leur injectant des solutions d'extraits de plantes parmi lesquels de la fleur de la passion, qui s'est avéré à haute dose un excellent bronchodilatateur.
En outre le fruit de la passion fournit diverses vitamines et minéraux telles que la provitamine A ou bêta carotène, qui se transforme en vitamines A dans notre organisme en fonction de ses besoins. Cette vitamine est un élément essentiel pour la vision, le bon état de la peau, des cheveux, des muqueuses et des os et pour le bon fonctionnement du système immunologique. La vitamine C intervient dans la formation du collagène, des os et des dents, des globules rouges, et elle favorise l'absorption du fer des aliments et la résistance aux infections. 
Ces deux vitamines ont en outre une fonction anti-oxydante. Le potassium est un minéral nécessaire pour la transmission et la génération de l'influx nerveux et pour l'activité musculaire normale. Il intervient dans l'équilibre de l'eau à l'intérieur et hors de la cellule. Le phosphore intervient dans la formation des os et des dents et participe au métabolisme énergétique. Le magnésium intervient dans le fonctionnement intestinal, nerveux et musculaire. On en trouve aussi dans les os et les dents. Il améliore l'immunité et joue un rôle de laxatif léger.

 

Fiche technique : exposé sur la grippe AH1N1

Responsable : Dinora Acosta, Rosa Melgar.

Durée : 20 minutes

Matériel : panneau explicatif

Objectif général : informer les mères de famille à propos de la grippe AH1N1

Objectifs particuliers :

-  définir la grippe AH1N1

-  connaître ses modes de transmission

-  identifier les symptômes de cette pathologie

-  caractériser les signes d'alerte de la maladie

-  décrire les mesures de prévention par rapport à la grippe AH1N1

Description théorique :

-  La grippe AH1N1 est une maladie occasionnée par un nouveau type de virus qui affecte chez l'homme les voies respiratoires. On a tout d'abord identifié comme la grippe porcine, la grippe nord-américaine, la nouvelle grippe. L'organisation mondiale de la santé (MS) lui a donné le nom officiel de grippe AH1N1.

-  Transmission : la transmission de la grippe de type AH1N1 est actuellement en cours d'études dans le cadre d'une recherche permanente sur les épidémies mais on dispose de données limitées selon lesquelles le virus se transmet de la même façon que les autres virus de grippe. On pense que le virus de la grippe saisonnière est transmis entre les personnes essentiellement par la dissémination de grandes particules provenant des sécrétions des voies respiratoires (par exemple, quand une personne infectée tousse ou éternue à proximité d'une personne, celle-ci court un risque élevé d'attraper la maladie). La transmission par ses grandes particules provenant des sécrétions respiratoires implique qu'il faut qu'il y ait un contact proche entre la personne source de l'infection et les personnes qui sont touchées, parce que les gouttelettes respiratoires ne restent pas suspendues en l'air et franchissent seulement de courte distance (moins de 2 m). Le contact avec des surfaces qui ont été contaminées est une autre source possible de transmission de ces gouttelettes (on parle de transmissions aériennes). Faute de données suffisantes sur la transmission des nouveaux virus AH1N1, on connaît mal le potentiel d'affection des tissus oculaires, conjonctif ou gastro-intestinaux. Le caractère récent de la transmission du virus AH1N1 à l'homme laisse penser que la contamination des personnes affectées à leur entourage est courante. Toutes les sécrétions respiratoires et les liquides corporels (diarrhées) de personnes touchées par le virus AH1N1 doivent être considérées comme potentiellement infectieuses.

-  Période d'incubation. El n'est pas connue avec précision mais pourrait être compris entre 1 et 7 jours, le plus probablement entre 1 et 4 jours.

-  Symptômes. Fièvre de 38° ou plus, associée à de la toux et des maux de tête et d'un ou plusieurs des signes ou symptômes suivants :

  • écoulement nasal
  • rougissement des fosses nasales
  • congestion nasale
  • douleurs articulaires
  • douleurs musculaires
  • prostration
  • difficultés pour avaler
  • douleurs de poitrine
  • douleurs d'estomac
  • diarrhées

-  signes d'alarme

  • chez l'adulte : difficultés de respiration, vomissements, diarrhées persistantes, perte de connaissance, détérioration importante des fonctions cardiaques et aggravations d'une maladie chronique.
  • Chez l'enfant : fièvre supérieure à 38°, associée à une difficulté de respiration. Augmentation du rythme respiratoire chez les nourrissons de deux à 11 mois à plus de 50 respirations par minute, chez les enfants de un à cinq ans à plus de 40 respirations par minute. Rejet des aliments, irritation et convulsion, perte de connaissance.

Si le garçon ou une fille ou un adulte présente l'un de ces signes, il doit immédiatement se rendre à l’hôpital le plus proche.

-  Mesures préventives

  • se laver les mains fréquemment avec de l'eau et du savon (lorsque l'on arrive de la rue, régulièrement de la journée, après avoir eu des contacts dans des espaces communs, après être allé aux toilettes et avant de manger).
  • En cas de toux ou d'éternuements, se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir jetable ou avec l'angle intérieur du coude.
  • En cas de besoin de cracher, le faire dans un mouchoir jetable, et le jeter aux ordures puis se laver les mains. Ne jamais cracher au sol.
  • Maintenir en bon état d'hygiène l'environnement (maison, bureau, salle de réunion, etc.) en assurant une ventilation correcte et l'entrée de la lumière du soleil.
  • Nettoyer les surfaces et les objets d'utilisation fréquente.
  • Rester à la maison lorsque l'on a des maux respiratoires et aller voir le médecin en cas de présence de symptômes indiqués plus haut.

 

Fiche technique : exposé sur le traitement de l’eau

Responsables : Gabriela Raudales et Ivan Portillo.

Durée : 20 minutes

Matériel : Kamishibaï (outil d’animation japonais qui permet d'aborder certains thèmes avec des illustrations et des histoires interactives pour un public d'enfants). Ce matériel a été fourni par la fondation Vida.

Bénéficiaires : population scolaire participant au centre nutritionnel La Cuesta 2

Objectif général : apprendre à connaître l'importance de l'eau et de ses utilisations, le cycle de l'eau, et les économies dans son utilisation.

Contenu technique :

-  L’importance de l'eau.

Les deux tiers de la surface de la terre sont couverts d'eau. Sur la terre 97,5 % de l'eau est de l'eau de mer. 2,5 % est de l'eau douce. L'eau de mer n'est pas potable. Pouvons-nous donc utiliser toute l'eau douce ? Non, parce qu'elle se trouve essentiellement dans les glaciers du pôle Nord et du pôle Sud. Il est aussi de l'eau inutilisable parce qu’elle est polluée.

En fait, seulement 0,01 % de l'eau de la terre est utilisable. L'eau douce est obtenue à partir du cycle de l'eau : la quantité disponible provient des précipitations et des bassins fluviaux, et elle est si limitée qu'elle doit être économisée dans son utilisation dans nos familles : il faut fermer le robinet lorsqu'on se lave les dents et lorsqu'on se baigne, éviter de la salir etc.

 

 Conclusions

-  Le centre nutritionnel La Cuesta 2 a pris de l'importance progressivement au fil du temps. Il bénéficie de l'appui de FUPRODESH qui réalise des activités sans but lucratif en faveur de la population défavorisée dans la région péri-urbaine Nord de Tegucigalpa.

-  Les familles bénéficiaires de ce projet participent au déroulement du programme nutritionnel avec une organisation efficace pour la préparation de repas optimisé pour la nutrition d'une population d'enfants.

-  Le lien créé avec la faculté des sciences médicales de l'université du Honduras, option hygiène mentale, a permis d'apporter à ce centre une aide fondamentale essentiellement dans le domaine de la promotion de la santé à l'occasion d'activités qui essayent de favoriser une santé mentale correcte, malgré la situation psychosociale que vit le pays au quotidien.

 

Recommandations

-  Il est souhaitable que le département psychiatrique de la faculté des sciences médicales, option santé mentale, continue son appui au centre nutritionnel avec la participation d'étudiants de sixième année pour effectuer des activités en faveur de ces bénéficiaires.

-  Il est souhaitable que le personnel qui travaille dans le centre fasse appel à l'aide d'autres institutions (université, O.N.G.…) pour stimuler l'apprentissage des enfants dans les domaines de l'éducation dans les matières facultatives (langues, activités artistiques, sport…) ce qui favorisera leurs aptitudes et leur capacité de libre expression.

-  Il est souhaitable que le personnel administratif du centre nutritionnel fasse connaître les activités qui y sont réalisées à d'autres organisations sans but lucratif et à la population d'une manière générale par l'utilisation des réseaux sociaux et d'autres moyens de communication.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau